LA VALSE DES TERMITES...
DANS LES PAYS INDUSTRIALISÉS, NOTRE CONSOMMATION EFFRÉNÉE DES PRODUITS DE L'EXPLOITATION FORESTIÈRE NOUS MENERA-T-ELLE AU DÉSASTRE ?

Café expresso S’il ne fait plus de doute que le recul des forêts dans le monde est à imputer à la croissance de la population mondiale qui entraîne une demande supplémentaire en terres agricoles et en produits extraits de la forêt : bois d'œuvre, bois de feu, bois pour le papier, gomme, caoutchouc ; il faut aussi considérer les conséquences directes et indirectes de l'inégalité des échanges nord-sud et de la surconsommation des pays industrialisés.
Ce qui est plus dramatique, c'est le faible taux de reforestation, qui traduit le je-m’en-foutisme des politiques en matière de reboisement dans la plupart des pays et, d'autre part, le manque de connaissance des espèces et des conditions de germination des graines, de leur dissémination, etc. qui limitent le développement d'une réelle sylviculture tropicale. En ce sens, le puit de carbone que nous promet un certain constructeur automobile en Amazonie n’est qu’un écran de fumée marketing. La termite européenne importe aujourd'hui 150 à 200 millions de mètres cubes de bois rond provenant pour l’essentiel des forêts boréales et tropicales. La France, quant à elle, malgré son taux de boisement élevé, n'est toujours pas autosuffisante du fait de sa consommation frénétique en pâte et papier. La France prise par ailleurs des produits qui ont sont liés aux forêts : le café ou le cacao dont la mise en culture a nécessité le déboisement de vastes territoires (Côte d'Ivoire) et qui sont aujourd'hui en surproduction. Elle importe aussi de l'acier qui consomme pour son élaboration du charbon de bois (Brésil).
Autrement dit, l'Europe aurait besoin d'une forêt plus vaste que la France pour faire face à ses besoins globaux en bois…
Sachez enfin que pour un Chinois ou un Indien se contentant d’un kilo de papier, un Français en consomme 15 à 20 kilos et un Nord-Américain 35 kilos. Ces derniers appellent cette boulimie un « mode de vie »…

En bonus : voici un lien qui vous conduit directement vers un test surprenant... Celui-ii vous permettra d'évaluer votre empreinte écologique, c'est à dire le nombre de planêtes Terre qu'il vous faudrait "consummer" pour maintenir votre niveau de vie...
anhuman & jean-marie chantrel © 2001-2006 - cette oeuvre appartient au domaine public. vous pouvez la redistribuer sous réserve de mentionner le nom de ses auteurs.