LES POLLUTIONS INDUITES PAR L'INFORMATIQUE.
C'ÉTAIT A LA FIN DES ANNEES 90...

symbole du recyclage " Les réseaux informatiques qui se développent fortement pourraient avoir des effets bénéfiques sur l'environnement en réduisant l'usage de supports-papier et en épargnant des déplacements. Pourtant, les ordinateurs, censés " économiser des arbres " sont des générateurs de papier imprimé très efficaces (115 milliards de pages en 1993) et les liens tissés par courriel (e-mail) se traduisent souvent en billets d'avion... Un ordinateur de bureau consomme 250 à 450 Watts. Tous les ordinateurs terriens consomment plus d'électricité que le Brésil. En Suisse, 6% du courant alimente l'informatique. La fabrication d'un ordinateur de bureau emploie une énergie de 30 000 MJ, génère 60 kg de déchets et use 33 000 de litres d'eau (à retraiter). La construction et l'usage d'un PC ont sur l'environnement le même effet que 3 000 km parcourus en auto. L'Allemagne se débarrasse annuellement de 120 000 tonnes de déchets informatiques, une très faible part passant par des circuits de récupération. Parmi les résidus de l'industrie des ordinateurs, le trichloéthylène et le 1, 1, 1-trichloréthane sont des polluants des aquifères, particulièrement dangereux. "

Extrait du Courrier de l'environnement n°30, avril 1997.
Courrier de l'environnement © 1997 - cet extrait de la publication n'appartient pas au domaine public sauf avis contraire de son proppriétaire.