fsc : le ver est déjà dans la pomme...
EST-CE UN FAIT EXCEPTIONNEL NE REMETTANT PAS EN CAUSE LA VALEUR DU LABEL OU BIEN LE DÉBUT DE LA FIN ?

La ville est une jungle - 2 Après nous avoir rebattu les oreilles avec le caractère inoxydable du nouveau label FSC (Forest Save Control), voici que les premières traces de rouille apparaissent sur le joujou que le WWF, en partenariat avec les industriels du bois, avait fabriqué pour laver les consommateurs de tous leurs pêchers...
Le FSC est un label international de gestion forestière non agressive, ce qui ne signifie pas qu'il ait fait sien l'ensemble des critères qui forme le cadre d'une gestion durable et écologique. C'est ainsi que du bois en provenance des dernières forêts primaires de la planète peut être estampillé FSC ; ce qui du reste est en parfaite contradiction avec ses propres principes. Depuis quelques temps déjà, du Teck labellisé FSC arrive frauduleusement sur le marché : « Habitat, Unopiu, Leclerc, Métro, Truffaut, Intermarché [...] sont pressés d'en finir avec les forêts indonésienne et birmane. Carrefour, deuxième distributeur mondial, "europositive" la mort des forêts asiatiques. [...] » ***
Le boycott est plus que jamais d'actualité...

Anhuman se joint aux associations les plus vigilantes pour rappeler qu'un label n'est admissible que s'il s'applique à du bois issu de forêts dites "secondaires". Aucune forêt primaire ne devrait plus être exploiter de manière industrielle et destructrice. Ces forêts sont à considérer comme des ressources non renouvelables ; ressources dont nous avons à peine commencé l'inventaire.

Il n'en demeure pas moins vrai que le FSC reste un label à peu près fiable. Anhuman recommande toutefois (c'est un voeu pieu) de s'abstenir d'acheter des meubles neufs. Ceci contribuera éventuellement à sinistrer un secteur qui repose énormément sur "la consommation des ménages".

*** Source : Robin des bois. 2002. Depuis 2003, la situation s'est un peu améliorée grâce à leur campagne en faveur du boycott du Teck.
anhuman & jean-marie chantrel © 2001-2006 - cette oeuvre appartient au domaine public. vous pouvez la redistribuer sous réserve de mentionner le nom de ses auteurs.