CARBURANT VERT : ON VOUS ROULE QUAND VOUS ROULEZ.
UNE FABULEUSE MANNE ÉCONOMIQUE POUR LES UNS, UNE BONNE CONSCIENCE À QUATRE SOUS POUR LES AUTRES, ET POURTANT...

fumées de pots d'échappements Le méthane est à lui seul, responsable d'environ 1/5ème du réchauffement global dus à l'effet de serre. Sa concentration dans l'atmosphère à doublé en l'espace de deux siècles.
Ces origines sont diverses et, pour certaines, hautement comiques. On le devine, les marécages sont de vraies usines à méthane. Mais saviez-vous que les intestins de termites en produisent des quantités non négligeables ?
Il va sans dire que le doublement de sa concentration dans l'atmosphère n'a pas d'origine naturelle. Dans les pays d'Asie, les cultures de riz irriguées en constante expansion contribuent à cette croissance explosive des émanations de méthane. Autre responsable : la multiplication des têtes de bétail dans l'estomac desquelles le gaz se forme par un processus de fermentation. Moins ragoûtant : les innombrables décharges à ciel ouvert qui résultent de nos activités industrielles et - on l'oublie trop souvent - du consumérisme frénétique.
Pourtant la grande usine à méthane de demain, c'est vous lorsque vous patienterez dans les embouteillages, au volant de vos automobiles chargées jusqu'à la gueule de carburants d'origine végétale…
L'impact du réchauffement climatique sur les forêts commence à peine à être évaluer. Sans entrer dans un discours technique pesant, on peut déjà considérer que c'est la distribution de l'ensemble des écosystèmes qui va être modifié à l'échelle mondiale. Mais en ce qui concerne les forêts des régions tempérées de l'Europe, il semble qu'on s'achemine vers des caractéristiques climatiques (sécheresses ou pluies diluviennes assorties de tempêtes) défavorables au développement et à la pérennité des forêts. A terme, nous n'auront que ce que nous méritons : une suite de catastrophes écologiques aux conséquences économiques forcément désastreuses. La tempête de 1999 et les inondations de 2001 n'en sont que la préfiguration...

Mise à jour du 12/08/05 : Pour complêter notre propos, voici un article du Courrier international : Généraliser les biocarburants, une fausse bonne idée. Il ne fait certes pas la part belle aux gaz à effet de serre, mais son hypothèse est intéressante : manger ou rouler, il faudra choisir...
(Cette article au format PDF ne fait pas parti du Domaine public, sauf autorisation de George Monbiot, son auteur.)

Et pour ceux qui ont le sens de l'humour, que diriez-vous d'une fiction en forme d'article de presse ? Comment un pic de pollution améliore, une fois pour toutes, la qualité de l'air à Paris...
anhuman & jean-marie chantrel © 2001-2006 - cette oeuvre appartient au domaine public. vous pouvez la redistribuer sous réserve de mentionner le nom de ses auteurs.